Le virus aime-t-il les bains de mer ?

Le virus aime-t-il les bains de mer ?
Cette question d’apparence futile pourrait être déterminante pour l’économie touristique bretonne.

Pour le moment on s’inquiète surtout du confinement qui interdit, jusqu’à nouvel ordre aux éventuels vacanciers d’envisager un séjour en Bretagne. Mais, en imaginant une sortie du confinement qui leur permette de voyager, auront-ils la possibilité d’aller à la plage en sécurité ?

Cela pose une question de distanciation sociale sur la plage et dans l’eau. Imaginons ce problème résolu. Il en reste un autre : comment le virus résiste-t-il au bain de soleil et à la baignade?

À ma connaissance ceci reste un sujet d’enquête. Je me suis posé la question avant de boucler un dossier d’été pour Sauvetage, le magazine qui est distribué aux donateurs des Sauveteurs en mer. Je n’ai pas trouvé de réponse. La littérature scientifique montre que certains microbes et virus résistent à l’eau de mer. D’où les problèmes périodiques pour les huitres, les moules etc. On dit alors qu’ils sont halophiles, si j’ai bien compris. Mais Covid 19 est-il halophile ou pas ?

Chers confrères, si vous avez de bonnes entrées auprès des chercheurs c’est une question à leur poser.

Jean-Claude HAZRA.