La Bretagne largue les amarres [Chapitre 18 - Partie 2]

Augmenter la production d'algues vertes

Augmenter la production d'algues vertes !

Alertée par le Grand Chambellan, la première dame revint au chevet de son mari. Elle retourna même dans son plumard, pour tenter de ranimer une libido défaillante.

"Mon chéri, Mon Tangounnet d'amour, Mon lapin bleu..."

Même si elle pensait avant tout à préserver son statut de Première dame et de Première ministre, il faut reconnaître qu'Ephyse fut pour beaucoup dans l'amélioration de l'état de santé du président. Elle appréciait la nouvelle déco de Kerampuil, des rideaux blancs parsemés de fleurs d'ajoncs brodées par l'atelier Pascal Jaouen. Et elle trouvait plus sain de dormir à poil, elle aussi. Petite contrariété : lors d'un petit-déjeuner au lit, elle recracha la tartine qu'elle trempait dans son café.

- Errrc'h ! Qu'est-ce que c'est que ça ?

- Du beurre doux. Je ne supporte plus le beurre salé.

- Tanguy ! Si le peuple breton apprend que tu manges du beurre doux, ta carrière politique est foutue.

- Je sais, je sais. Mais qu'y puis-je ? Je ne vais pas me rendre malade.

La sonnette retentit dans la chambre présidentielle. Le valet de chambre emporta les restes du petit-déj', dont le crachat de tartine au beurre doux pré-mâchée, puis le Grand Chambellan Denis Joncour fit son entrée, comme tous les matins. Il loucha sur la poitrine de la Première dame, offerte à son regard. Lui revinrent à l'esprit les humiliations subies sous la douche lorsque ses camarades de foot le surnommaient "deux nichons courts". Assis sur le fauteuil, à côté du lit, il se mit à égrener les dernières nouvelles, en commençant par les bonnes. Un nouveau gisement de Breizhonium venait d'être découvert dans les Monts d'Arrée, et les bourses allaient réagir favorablement. D'après la Chambre d'agriculture, la production de vin augmentait à une telle vitesse, dans toute la Bretagne, que l'on pourrait se passer des importations françaises vers 2050. Le Grand Chambellan insista particulièrement sur le remède miracle qui venait d'être découvert au sein de l'Institut national de recherche sur les algues vertes, par le Professeur Randémoaseconmedoa.

- Il n'est pas Breton, ce professeur ?

- Il est d'origine malgache, mais citoyen breton. Même que ses deux fils ont gagné le concours biniou kozh-bombarde de Gourin, l'an dernier.

- Ah ! Mais je les connais ! Ils sont le symbole même de notre politique d'accueil.

- A condition de ne pas lancer la construction à la frontière de ce putain de mur en granit rose, objecta la Première dame avant de remonter le drap sur sa poitrine.

Le chambellan revint à la charge :

- Si je puis me permettre, Aotrou Président, ce médicament pourrait vous être très bénéfique. Il soigne toutes sortes d'allergies. Mais il y a un problème : le professeur dit manquer de matière première. Et pour augmenter la production d'algues vertes, comme vous le savez, il n'y a qu'une solution : augmenter les rejets de nitrates, donc les épandages de lisier, et pour cela relancer la production porcine.

- Et dans ce cas, en assumer les conséquences politiques auprès de l'opinion, fit remarquer Ephyse Monnelart.

- Mais ça peut aussi séduire les nostalgiques du productivisme. L'un dans l'autre... Allez ! En politique, il faut savoir faire des choix. Accordé ! Doublons la production de cochon !

- Il faudrait aussi décider de la date de la grande exposition des peintres officiels de la marine et du bocage.

Ephyse prit un air las :

- Encore ces croûtes !

- Entièrement sponsorisé par Armor Luxure, c'est un salon qui ne nous coûte pas cher.

La vue soudain brouillée par le souvenir de son défunt pyjama à rayures, Tanguy Brostec avait la tête qui tournait.

- Le discours d'inauguration sera écrit et lu par notre poète officiel, Yvon Bien.

- Encore lui ! protesta Ephyse.

Denis Joncour se racla la gorge et prit une longue inspiration avant d'aborder le moment fatidique de la mauvaise nouvelle.

- J'ai aussi une mauvaise nouvelle, Aotrou Président.

- Ça m'aurait étonné. On dirait que vous y prenez un malin plaisir. Vous m'emmerdez, Joncour ! Vous êtes viré !

- Calme-toi mon chéri. Denis est un excellent chambellan. Ce n'est pas en cassant le thermomètre qu'on fait tomber...

- ... la température. Je sais. Tu m'emmerdes, toi aussi, avec tes formules franchouillardes toutes faites. Il serait temps que tu t'émancipes, que tu te décolonises, que tu te rebretonnise !

- Pour en revenir à cette mauvaise nouvelle...

Tanguy Brostec se laissa glisser sous les couvertures, terrorisé.

- Si mauvaise que ça ?

- Hélas ! Je crois que cela peut provoquer un véritable séisme, Aotrou Président.

Gérard Alle.
Tags: