Kroufet !

kroufé

S’il est un mot qui est sur toutes les lèvres ces temps-ci c’est bien « confiner ».  A l’origine, Il y a là-dedans une notion de « confins ».
De nos jours, ce verbe a pris aussi le sens de « forcer quelqu'un à rester dans un espace limité », donc de ne pas sortir de chez lui pour cause Covid19 par exemple.

Aux traductions savantes qu’en donnent les nombreux dicos bretons, je propose d’ajouter, plus simplement, le verbe kroufañ, participe passé : kroufet. Terme bien connu des nombreux joueurs de dominos, jeu emblématique du Léon, kroufet s’emploie lorsqu’en cours de partie un pion (un double) ne peut plus être joué, donc sortir. C’est le moment de ressortir les dominos quand on ne peut plus sortir, que l’on est kroufet chez soi.

Exemple de l’emploi de kroufé, forme francisée locale de kroufet, sur une vitrine de Lesneven (29).

Explication: En 2017, pour attirer l'attention sur le nombre inquiétant de vitrines vides en ville, la municipalité y a affiché 29 dessins de Nono, illustrant des textes en forme de bretonnismes de l’enfant du pays, Hervé Lossec. Résultat probant puisqu'aujourd'hui il ne reste plus que 16 dessins en place.