Economie

Et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne

Les comptes du premier trimestre commencent à être publiés et ils ne sont pas brillants. Ce n’est pas une surprise. L’activité avait commencé à décliner dans certains secteurs, notamment pour toutes les activités liées au tourisme, bien avant le confinement et en mars l’économie a fonctionné à un rythme plus ou moins ralenti selon les pays, en fonction des modalités du confinement et de la date à laquelle il a été décidé. Le PIB a reculé de 4,7 % en Italie et de 5,2 % en Espagne ; en France, la baisse a été de 5,8 %.

Produit en Bretagne garde le cap

logo Produit en Bretagne

420 adhérents, pesant 110 000 salariés. L'association « Produit en Bretagne » présidée par Loïc Hénaff, poursuit sa croissance en gardant le cap de sa mission originelle : porter haut les couleurs des produits, du savoir-faire et de l'image de la Bretagne. Dans tous les secteurs : les services (47%), l'agro-alimentaire (35%), la distribution (9%), la culture (9%°). On ne change pas une formule qui gagne. Adossée à un logo rénové, l'association va poursuivre la même politique en poussant notamment les feux de la digitalisation et de l'implantation en Loire Atlantique.