Confinement : on s'adapte