VU A LA TELE.

Villeret

Les bilans, en veux-tu en voilà. Impossible d'y échapper. Des chiffres, des chiffres et encore des chiffres. Y'en a marre des chiffres.
Ah, voilà les experts…. Les ceusses qui savent…les ceusses qui avaient dit que… les ceusses qui vous conseillent de… les ceusses qui... Marre des experts ! Marre de tout.

-  Y' a pas autre chose à regarder dans cette télé de malheur ?
- Si, après la météo, il y a un film « La soupe aux choux ».

Ah ben, bon diou, de mieux en mieux !  je croyais qu'il fallait faire gaffe aux addictions, en ces temps de confinement. Ne pas inciter à la picole. Si ce n'est pas un hymne à la liche finale ce film, je ne m'y connais pas. En cinéma. Tonton, pourquoi tu pètes ? Ah, le concours de pets entre Carmet et De Funès, un régal. Que dis-je, un nectar ! Proooooouuutttt...!  Ah bon, vous ne sentez rien ? Hummm... mauvais signe. Y' aurait comme du coronavirus dans l'air par chez vous que ça ne m'étonnerait pas... Respirez donc un bon coup.

Et buvez un ch'ti canon, bordel. Comme le dit P'tit Guy, « bois un coup, tu feras moins de poussière en chiant ! »  Prooouuuuttttt ! Ce n'est que de la poésie, hein.
Mais on s'égare. Ah ben tiens, voilà Goulou, goulou. Trop drôle, Jacques Villeret. Ce mec, qui fait semblant d'être un Martien, je l'ai vu et rencontré, de son vivant, en vrai, en chair et en os. Sur Terre. Bon d'accord, on était sur une autre planète. Un peu à l'ouest. Ou à l'est, ou au nord, au sud, je ne sais plus. Il sortait d'un pub à Rennes, et moi aussi.  Côte à côte, pour pisser. Entre deux tournées de bières. Et lui, aérien, descendant de sa soucoupe, qui se met à uriner sur mes godasses. Hé ho, t'es qui toi ? Ben, Goulou goulou... Le rire. Et on est retourné se boire une mousse.
Hé, t'y crois pas. Je viens de croiser le sosie de Jacques Villeret ...Goulou goulou... au supermarché de Pont-Aven. Je t'assure que c'est vrai. Il s'appelle Job* et lui ressemble comme deux gouttes d'eau.  Environ. Tout le monde le connaît ici. On était -à distance respectable- au rayon bouteilles. Salut Job, comment qu'c'est avec toi ?...Bla, bla, bla.... Allez à plus tard, pour boire un ch'ti canon chez Beuz. J'ai évité soigneusement de passer par le rayon « soupes ». Des fois que ce serait contagieux.

Vu à la télé, vu au supermarché. Je vous raconte ça mais ça aurait très bien pu être un autre film. Tiens justement, à la télé on avait le choix : « Papy fait de la résistance », « L'aile ou la cuisse », « Inspecteur la bavure », etc... En attendant sans doute l« Les Bronzés font du ski » ou « Le Père Noël est une ordure ».
Ah bon, ça va durer jusqu'à Noël ?
* prénom modifié

Par Yves QUENTEL.