bretagne

Paris Breizh Media: un an et toutes ses dents

Paris Breizh Media vient de soufller la bougie de son premier anniversaire en accueillant le premier invité de la nouvelle saison : le passionnant juge anti-terroriste Marc Trévidic. PBM est déjà un beau bébé qui parle et fait parler. Qui fait la fierté de ses parents et de la centaine de journalistes bretons qui le parrainent et l'accompagnent depuis sa naissance en juin 2013. Faut dire qu'en un an le jeunot s'est plutôt bien débrouillé. Il s'est fait un nom et un renom.

Histoire - Le décret n°2727 et la Bretagne à 4 départements

La réforme territoriale souhaitée par François Hollande est loin de satisfaire bretons et ligériens qui voient s'éloigner la réunification et donc le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Retrouver une région à 5 départements, un combat historique de plusieurs associations et de personnalités bretonnes qui se mobilisent en citant très régulièrement le décret n°2727 de juin 1941. Mais pourquoi ? 

Bretagne à 5 départements: les Bretons de Paris maintiennent la pression

On a évité le pire d'une "dilution de la Bretagne dans un grand ouest sans âme", on n'a pas encore gagné le meilleur d'une Bretagne à cinq départements. Telle est résumé en substance la réaction collective des principales associations bretonnes d'Ile de France (1) sur la réforme territoriale. En conséquence de quoi elles formulent, toujours à l'unisson, deux demandes.

L’économie numérique en Bretagne, rien ne l’arrête

Les TIC - Nono

Cela n’aura échappé personne, le numérique fait à présent partie de notre quotidien et tend à prendre une place de plus en plus importante.
La Bretagne n’échappe pas à la règle et se place même en tête de peloton côté innovation. L’industrie bretonne des TIC, technologies de l’information de la communication, est aujourd’hui l’un des principaux secteurs économiques de la région avec 3 500 chercheurs et 47 000 salariés. 1

Leclerc « La Bretagne a de bons fondamentaux » [vidéo]

Michel-Edouard Leclec invité de Paris Breizh Media

Bonnets rouges, avenir de la Bretagne, politique du gouvernement ...Devant 50 journalistes adhérents de Paris Breizh Media, Michel Edouard Leclerc a passé l'actualité en revue le jeudi 12 décembre. Au gant de crin. Petit aperçu des phrases choc du plus turbulent des distributeurs français.

"C'est très franchouillard de fustiger le commerce et la fonction commerciale"

"L'industrie bretonne a de bons fondamentaux. Elle n'a pas besoin de subventions... ni de boulets aux pieds"

Michel-Edouard Leclerc : « Ôter le boulet des charges »

Michel-Edouard Leclerc, invité de Paris Breizh Media

Le patron de l'enseigne de distribution était l'invité le 12 décembre, de Paris Breizh Media. Et parle ouvertement de crise du politique.

On ne vous a pas entendu beaucoup lors de la fronde des Bonnets rouges ?

Pas plus que sur d'autres sujets depuis six mois. Mais pour revenir à la Bretagne, je note que le Pacte d'avenir a été approuvé par le conseil régional. La Bretagne a de très bons fondamentaux mais on est parfois face à des contradictions. Comment demander plus d'indépendance et exiger en même temps plus de subventions ?