15 siècles de « débarquements» bretons à Paris

Bretons sur Seine

On le sait: il y a à peu près un million d'habitants de souche bretonne en Ile de France... dont on a souvent oublié l'origine.

C'est tout le mérite de Françoise Le Goaziou et Frédéric Morvan de nous replonger de façon à la fois synthétique et pointilliste dans la riche histoire de l'émigration bretonne vers la capitale.
Pour le meilleur (l'emploi) et pour le pire (prolétarisation, prostitution).

« Bretons sur Seine » retrace 15 siècles de présence bretonne à Paris et en Ile de France, à la sauce cléricale (mission bretonne) et laïque (l'implantation à Saint Denis).
Le livre, garni d'une riche iconographie, ne se contente pas de revisiter les grands classiques : Anne de Bretagne, Marcel Cachin etc.

Il remet en lumière quelques personnalités bretonnes un peu trop négligées par les manuels officiels. Ainsi Guy Le Guen de Kerangal qui a joué un rôle de premier plan dans la nuit du 4 aout, celle de l'abolition des privilèges.
Et Suzanne Hascoêt la bigoudène qui a créé le premier syndicat des employés de maison. Ou encore Nathalie Lemel la brestoise féministe militante et communarde de choc.

Paul BUREL.