Dessin de presse : la Bretagne en pointe

Goutal - Allez on est là

Nono, Pétillon, Goutal, Faujour, Schvartz.... La Bretagne n'est pas seulement une terre bénie pour les auteurs de BD, plus de 500 au dernier pointage ! C'est aussi un sacré terreau pour les dessinateurs de presse, comme le rappelle le numéro de mars-avril d'ArMen. En mettant opportunément en lumière Pierre Péron, le grand prédécesseur brestois de la prolifique génération actuelle. 64 ans de carrière à La Dépêche de Brest et de l'Ouest puis au Télégramme.

Trois figures emblématiques de cette génération livrent leur vision du dessin de presse dans le contexte d'aujourd'hui. Le briohin d'origine Loïc Schvartz qui est multicarte (France3 Bretagne etc.) ne "se revendique pas comme militant." "Ce que j'essaie d'abord de faire c'est un dessin qui soit juste et amusant." Nono, l'ancien prof de philo (et de dessin quand même) a décidé de "vivre et dessiner au pays", aujourd'hui au Télégramme, hier à Ouest-France. Il précise que le dessin de presse c'est un peu comme la philo. "C'est  un recul que l'on prend par rapport aux évènements." Pour Alain Goutal c'est  "une respiration citoyenne". Il plaide pour "un regard impertinent, politiquement incorrect, iconoclaste." Vérifiable sur son blog http://goutal.over-blog.com.

A noter que le dossier central du même numéro d'Ar Men est consacré au beurre, "l'or des Bretons". Beurre salé, evel just.