Quatre femmes à l’honneur chez Paris Breizh Média

Quatre femmes à l’honneur chez Paris Breizh Média

Les femmes sont l’avenir de l’homme écrivait Louis Aragon. Il semblerait qu’elles soient déjà le présent de la Bretagne ! Jeudi 28 mars, elles étaient quatre à le démontrer : Mélanie Auffet, réalisatrice de « Roxane », Bénédicte Jézéquel, PDG de Silvadec, entrepreneuse de l'année 2018, Johanna Le Pape pâtissière, championne du monde des arts sucrés et Françoise Livinec, galeriste et créatrice de l'Ecole des filles de Huelgoat. C’est d’ailleurs à la Galerie Livinec rue de Penthièvre que nous sommes accueillis.

Interrogées par notre consœur de BFM Business Pauline Tattevin, les 3 chefs d’entreprise ont rapidement démontré une détermination et une force de caractère propres aux créateurs et manifestement aux créatrices.  Si on ajoute leurs origines bretonnes et une volonté de revenir au pays, on comprend mieux leur réussite.

Bénédicte Jézéquel est partie travailler aux Etats Unis. Ce n’est qu’en 2001 qu’elle ose le pari du bois composite né de la farine de bois et de la poudre de plastique. Avec son associé, la diplômée de l’École nationale supérieure de chimie de Rennes s’installe dès 2001 à Arzal dans le Morbihan alors qu’elle vivait à Lyon. Aujourd’hui, Silvadec est devenu le premier fabricant européen de bois composite, compte quelque 80 collaborateurs, annonce plus de 35 millions de chiffre d’affaires et des antennes commerciales dans plusieurs pays d’Europe dont l’Allemagne. De quoi conforter son adhésion à « Produit en Bretagne », inaugurer « Bretagne Entreprendre »  et travailler avec de nombreux partenaires locaux… « Pour être fort à l’extérieur, il faut être fort chez soit » aime à répéter Bénédicte Jézéquel. Pour la chez d’entreprise, l’entraide et la diaspora bretonne se vérifient au quotidien.

Johanna Le Pape a elle aussi quitté son pays pour mieux y revenir. Passant par l’Australie, elle s’installe ensuite en France et en 2014 devient la lauréate du prestigieux Mondial des Arts Sucrés. Le tout, deux ans seulement après avoir décroché son CAP pâtisserie ! Beau parcours pour celle qui devait entrer dans l’éducation nationale. Un titre qui ne doit rien au hasard, puisque la jeune bretonne de Ploemeur fut à bonne école rejoignant l'École nationale supérieure de pâtisserie d'Alain Ducasse où elle rencontre le chef pâtissier Nicolas Jordan. En 2012, le chef pâtissier de l'Élysée en personne l’appelle pour rejoindre le Lutetia à Paris. Aujourd’hui, Johanna Le Pape prépare son grand retour au pays. Un de ses projets pourrait permettre de concrétiser cette nouvelle ambition. Ses nombreux voyages lui ont appris que s’affirmer bretonne « ouvre des portes ». Manifestement, « les choses vont beaucoup plus vite » grâce au réseau breton. 

« Après la brune et la blonde, la rousse » Françoise Livinec complète cet attachement à la terre bretonne. Originaire de Carhaix-Plouguer, rien ne la prédestinait à réinventer l’Ecole des Filles de Huelgoat. La force des rencontres, un certain goût du risque et une vraie connaissance des arts ont rendu l’idée possible. Depuis 2009, l’ancienne école communale des filles devient chaque été un espace d’art et d’exposition. Mieux encore, « L’été des 13 dimanche » réunit artistes, écrivains, philosophes, musiciens… pour des week-ends de plus en plus réputés. Cette année, pour son 10e anniversaire, l’Ecole des Filles ouvre de mai à septembre avec de belles surprises à annoncer devant un public de plus en plus nombreux ! Car, comme l’affirme Françoise Livinec , « les bretons sont un public extraordinaire. Ils ont une appétence à la culture, une envie de lire, de comprendre et de rencontre ».

Enfin, interviewée par Bruno Cras, longtemps Monsieur Cinéma sur Europe 1 et aujourd’hui sur Radio Classique, la pétillante Mélanie Auffret est venue présenter son premier long métrage « Roxane ». Et pour un premier film, le casting est impressionnant : Guillaume de Tonquédec, Léa Drucker, Michel Jonasz, Lionel Abelanski, etc. Et des milliers de poules « dont plusieurs avaient un rôle précis : la poule suiveuse, la poule « épaule »… » Tourné à Corlay, mais aussi à Pontivy et Mur de Bretagne, « Roxane » sera  projeté en avant première à Saint Brieuc jeudi 18 avril 2019. Le tout Corlay est d’ores et déjà invité avec ses places à réserver chez Hubert !  Le pitch du film ? « C’est l’histoire de Raymond, un agriculteur de poules pondeuses qui a une passion secrète pour Cyrano de Bergerac… » La suite sur vos grands écrans le 12 juin prochain.

S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de cette magnifique réunion de talents au féminin, se serait cet irrésistible besoin de revenir au pays pour réaliser ses rêves. Le Bretagne terre nourricière ? Une chose est sûre, c’est une terre de confiance et de partage. A l’image de ces associations communautaires bretonnes qui se montent dans le monde entier. De Dubaï à Denver en passant par Perth ou Shanghai, il y a toujours un breton pour en aider un autre. Est-ce cela la vraie Mafia Bretonne ?