Ne bronzez pas idiot

Les auteurs bretons, notamment les adhérents de Paris Breizh Media, ne font pas relâche cet été. Voici quelques valeurs sûres à ne pas manquer. Pour ne pas bronzer idiot.

- « Le Dictionnaire amoureux de la mer ». De Yann Queffelec. Pour connaître la littérature de haute mer, salée, iodée, violente, capricieuse, intempérante. Du Queffelec quoi ! Chez Plon.

- « La grande histoire du tour de France dans l'ouest », avec le classement de toutes les étapes courues dans l'ouest depuis 1903. Ecrit par un orfèvre Jérôme Bergot. Editions Ouest-France.  

- « Où va la Bretagne ? » de Yves Lebahy et Jean-Claude Le Ruyet. Une mise en perspective des problématiques bretonnes à partir d'un constat sans concession des fractures de la région : est-ouest, villes-campagne, littoral-intérieur etc. Chez Skol Vreizh

- « La Bretagne une aventure mondiale », une œuvre collective remarquable dirigée par l'universitaire Joël Cornette, l'un des meilleurs historiens de la Bretagne. Chez Tallandier

- « Le livre blanc de l'unité bretonne » ouvrage collectif également, avec de bonnes plumes, malheureusement mal mis en pages. Chez Yoran embanner

- « Au secours on est mutés en Bretagne ». Bon titre et bons dessins de Nono. De Eric Jouan. Editions Ouest-France. 

- « Trop fort les corses » de David Raynal avec le dessinateur Batti. Une excellente galerie de témoignages en mode verbatim sur quelques figures de la Corse : Robin Renucci, André Santini, Marie Ferranti, Edmond Simeoni etc.

- « 50 femmes de cinéma ». Des icones qui ont marqué l'histoire du 7ème art depuis l'origine. En trois groupes. Les pionnières : Alice Guy, Mae West etc. Les Passionnées : Agnès Varda, Coline Serreau etc. Les engagées : Joséphine Baker, Eva Peron, Brigitte Bardot...

- Le mook « Sciences Friction » ouvre le débat sur les rapports entre l'homme et la nature.  Avec des scientifiques de tous horizons : biologistes, écologues, sociologues etc. chez Locus Solus.

- « Ecrits de nature », de Alexis Gloagen. Dans le registre de la relation aux animaux, à ne pas rater. Alexis Gloaguen est une des grandes plumes de l'époque. On ne le sait pas assez. Editions Maurice Nadeau.